En balade ici

Les balades et coups de coeur de Nanou, Titeza

08 juillet 2010

Les Noellets

Lors de mon dernier passage à la bibliothèque de mon village , dans les "nouveautés" un livre me fait de l'oeil !

Il a l'air neuf mais  l'auteur me semble "avoir un brin d'âge".

renebazin

Je lis la quatrième de couverture et me laisse tenter ! 

Il s'agit d'une réédition. On la doit aux démarches de l’association des Amis de René Bazin, nouvellement constituée et de son président, le général Jacques Richou, pour faire redécouvrir cet écrivain angevin (1876-1932), membre de l’Académie française, qui eut en son temps une très grande notoriété.

L’Evre et les Mauges

Les hauteurs de l’Evre, le village du Fief-Sauvin, Beaupréau et son fameux collège sont le cadre de ce drame familial du déracinement, qui annonce, dix ans plus tard, « La terre qui meurt ». Paru en 1889, juste un siècle après la Révolution et la Guerre des Géants auxquelles l'auteur fait fréquemment référence, « Les Noëllet » est vraiment « le roman des Mauges vendéennes», avec ses paysans et ses tisserands.
Il nous replonge dans la Vendée angevine, telle qu’elle était encore il y a un peu plus de cent ans, avec ses châteaux et ses églises reconstruits, juste avant l’arrivée des usines à la campagne et du train du Petit Anjou. L’écrivain est venu sur place se documenter. Ses « Notes sur la Vendée angevine » relatant sa visite au Fief-Sauvin et au collège de Beaupréau ont été publiées en 2001 dans le premier Cahier des Mauges.

Le cardinal Paul Poupard, lui-même ancien élève de Notre-Dame-de-Bonnes-Nouvelles à Beaupréau, fait l’honneur d’une très belle préface pour cette réédition.

Ce roman à nouveau disponible offre une belle occasion de retrouver les Mauges vendéennes, qui y sont si présentes à un moment charnière de leur histoire où la fidélité à la terre de la génération précédente le dispute à la tentation de la ville dans la nouvelle génération. (cf. vendeeinfos.com)

L'HISTOIRE : Un fils de paysan est entré au Petit Séminaire sous la fausse apparence de la vocation sacerdotale, afin de profiter de l'instruction qu'il y recevra pour s'élever au dessus de sa classe sociale, avec l'ambition , inconsciente d'abord, puis de plus en plus forte, jusqu'à la passion de conquérir la fille du châtelain voisin de la maitairie qu'exploite les Noëllet . Contraste dramatique entre cette destinée manquée et la vie paisible de ces paysans des Mauges, glorieux de leur leur vie rustique.

j'ai adoré et c'est chez moi !

Le petit séminaire  est devenu le fameux lycée Notre Dame de Bonnes Nouvelles où Bastien a passé ses années lycée...

Posté par BALLADINETTE - Nos balades intellectuelles - Vos coucous : [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Les Noellets

Nouveau commentaire